Titre accrocheur

 

Camille Laurens

 

La mère comme principe de vie , la mort représentée par une femme.

Dans ses bras là : S'agit il de ceux de son compagnon ou de ceux de sa mère ?

Les romans sont pleins de mères , les romans sont remplis des histoires de ravages de la mère sur les filles et les fils

La mère malgrè elle ...destructrice , la femme dévaluée du fait de ne plus pouvoir être mère

Le choix d'être mère , grossesse non désirée , fille mère, avortement clandestin ou pas ?*

Education sexuelle par le père ? Celui ci ne parle ni de plaisir , ni d'amour

 

 

Michèle Perrot

 

Quelques remarques

 

longue durée des structures fondamentales de la maternité, puis les femmes ont cherché à changer les choses , la révolution contraceptive ne supprime pas les choses de très longues durée .

La pensée grecque n'attribuait aucun rôle aux femmes réduites à la fonctions de « vase ».Ce n'est que depuis le 18 eme siècle que la médecine perçoit le rôle des emmes dans la maternité .

En cas d'infécondité , c'était la faute des femmes que l'on pouvait répudier ( c'est encore le cas dans l'islam et le judaïsme intégriste) . C'était scandaleux de parler de stérilité masculine .L'enfant était plus subi que choisi , les femmes mourraient en couches et lorsqu'une céasarienne était effectuée la question se posait de savoir s'il fallait sauver la mère ou l'enfant .

La maternité rythmait le travail des femmes : De quelles femmes parle t on ? Quel rôle des conditions sociales ? Les ouvrières et les paysannes sont à la maison et assument es enfants et le reste : je me demande si le mot maternité n'est pas plus ambigu qu'il n'y paraît , il désigne à la fois l'accouchement et la condition de mère .

Pour autant les femmes n'ont jamais été passives la contraception est ancienne «  le péché d'Onan » c'est masculin

«  Fais attention c'est la demande des femmes à l'homme pour qu'il se retire .

A remarquer aussi le rôle des prostituées : c'est avec elles que les hommes apprenaient comment éviter les enfants .

Pratique de l'infanticide puis de l'avortement cf «  L'infanticide en Bretagne » le fœtus y est considéré comme un animal mais les femmes sont passibles de la peine de mort pour avoir avorté.

Avec le développement du féminisme la maternité devient le fondement des droits des femmes à la fin du 19eme siècle et début du 20eme avec le rôle de la frange progressiste des médecins .

Le féminisme commence avec le néo malthusianisme avec le passage de la maternité subie à la maternité choisie et le mouvement de libération des femmes .

Néanmoins il reste beaucoup à faire.

 

 

Anne Marie Baron La mère chez Balzac

 

La femme abandonnée il est le fils d'une mère adultère , sécheresse de coeur de la mère de Balzac , il dénonce sa monstruosité

Dans la Grenadière comme dans d'autres romans de H de Balzac la femme est toujours l'héroine et c'est une femme abandonnée , il rêve d'une mère comme celle de la Grenadière , il en rêve et accuse la mère coupable dans le Lys dans la vallée.

Les mots sont toujours malheur conjugal, adultère maternité malheureuse, afemme abandonnée .

Il fait de la mère l'archétype du créateur

 

Michèle Idels

 

Antoinette Foulques Modernité et renaissance , apport propre des femmes dans la procréation

Envie d'utérus ou envie de pénis, la procréation n'échappe pas au matricide .

Signataire du manifeste des 343

Parler du désir d'enfant dans l'avortement et ds la stérilité .

Gestion pour autrui: fait voler en éclat la conception patrimoniale de la famille.

Mères recomposées 3 décembre 2016 Reid Hall

 

Camille Laurens

 

La mère comme principe de vie , la mort représentée par une femme.

Dans ses bras là : S'agit il de ceux de son compagnon ou de ceux de sa mère ?

Les romans sont pleins de mères , les romans sont remplis des histoires de ravages de la mère sur les filles et les fils

La mère malgrè elle ...destructrice , la femme dévaluée du fait de ne plus pouvoir être mère

Le choix d'être mère , grossesse non désirée , fille mère, avortement clandestin ou pas ?*

Education sexuelle par le père ? Celui ci ne parle ni de plaisir , ni d'amour

 

 

Michèle Perrot

 

Quelques remarques

 

longue durée des structures fondamentales de la maternité, puis les femmes ont cherché à changer les choses , la révolution contraceptive ne supprime pas les choses de très longues durée .

La pensée grecque n'attribuait aucun rôle aux femmes réduites à la fonctions de « vase ».Ce n'est que depuis le 18 eme siècle que la médecine perçoit le rôle des emmes dans la maternité .

En cas d'infécondité , c'était la faute des femmes que l'on pouvait répudier ( c'est encore le cas dans l'islam et le judaïsme intégriste) . C'était scandaleux de parler de stérilité masculine .L'enfant était plus subi que choisi , les femmes mourraient en couches et lorsqu'une céasarienne était effectuée la question se posait de savoir s'il fallait sauver la mère ou l'enfant .

La maternité rythmait le travail des femmes : De quelles femmes parle t on ? Quel rôle des conditions sociales ? Les ouvrières et les paysannes sont à la maison et assument es enfants et le reste : je me demande si le mot maternité n'est pas plus ambigu qu'il n'y paraît , il désigne à la fois l'accouchement et la condition de mère .

Pour autant les femmes n'ont jamais été passives la contraception est ancienne «  le péché d'Onan » c'est masculin

«  Fais attention c'est la demande des femmes à l'homme pour qu'il se retire .

A remarquer aussi le rôle des prostituées : c'est avec elles que les hommes apprenaient comment éviter les enfants .

Pratique de l'infanticide puis de l'avortement cf «  L'infanticide en Bretagne » le fœtus y est considéré comme un animal mais les femmes sont passibles de la peine de mort pour avoir avorté.

Avec le développement du féminisme la maternité devient le fondement des droits des femmes à la fin du 19eme siècle et début du 20eme avec le rôle de la frange progressiste des médecins .

Le féminisme commence avec le néo malthusianisme avec le passage de la maternité subie à la maternité choisie et le mouvement de libération des femmes .

Néanmoins il reste beaucoup à faire.

 

 

Anne Marie Baron La mère chez Balzac

 

La femme abandonnée il est le fils d'une mère adultère , sécheresse de coeur de la mère de Balzac , il dénonce sa monstruosité

Dans la Grenadière comme dans d'autres romans de H de Balzac la femme est toujours l'héroine et c'est une femme abandonnée , il rêve d'une mère comme celle de la Grenadière , il en rêve et accuse la mère coupable dans le Lys dans la vallée.

Les mots sont toujours malheur conjugal, adultère maternité malheureuse, afemme abandonnée .

Il fait de la mère l'archétype du créateur

 

Michèle Idels

 

Antoinette Foulques Modernité et renaissance , apport propre des femmes dans la procréation

Envie d'utérus ou envie de pénis, la procréation n'échappe pas au matricide .

Signataire du manifeste des 343

Parler du désir d'enfant dans l'avortement et ds la stérilité .

Gestion pour autrui: fait voler en éclat la conception patrimoniale de la famille.

suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modvifier. C'est facile.

Titre accrocheur

MERES RECOMPOSEES: 3 décembre 2016         

Adresse : Femmes-Monde,

8 rue du Commandant Mouchotte 75014 Paris

Tél. :

06.11.88.74.50

 

© 2016 Myriam TOUATI with Wix.com

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus