Femmes Monde reçoit Janine Poulsen à La Coupole

Lundi 29 mai 2017 de 18 à 20 heures

autour d'un apéritif.

 

Dans la littérature danoise, l’œuvre majeure d’INGER CHRISTENSEN, poétesse,

Par Janine Poulsen, sa traductrice

 

Femmes Monde a le plaisir d’accueillir Mme Janine POULSEN, spécialiste de la littérature danoise actuelle, qui évoquera l’histoire passionnante des femmes de lettres danoises du XXème siècle : Karen Blixen, bien sûr, Tove Ditlevsen, enfin celles des années bouillonnantes 1960-1970 avec « Les Bas rouges », mouvement féministe danois inspiré des Américaines. Dans ce contexte Mme Poulsen nous racontera la vie et l’œuvre de la poétesse Inger Christensen, dont elle est la traductrice, qui publie en 1969 un ouvrage Det :ça ; Celui-ci devient une véritable bombe littéraire, tant il cristallise les aspirations de libertés des années 1960-1970.

Mme Poulsen, ancienne enseignante au lycée Henri IV à Paris, est traductrice de plusieurs textes de poésie danoise contemporaine. En liaison avec son mari Karl Poulsen, ancien lecteur de danois et ancien directeur de la Fondation danoise de la Cité internationale universitaire de Paris, Janine Poulsen a permis à un éditeur français, Samuel Tastet, de découvrir, en particulier, la poétesse danoise Inger Christensen. En 1987, lorsque le Danemark est choisi par le Ministère de la culture comme pays d’honneur dans le cadre des Belles Etrangères, Janine Poulsen, avec son mari, choisit et présente dix écrivains danois contemporains.

 

Inger Christensen (née le 16 janvier 1935 à Vejle, morte le 2 janvier 2009 à Copenhague) est une femme de lettres danoise, poète, romancière, dramaturge et essayiste. En 1962, elle publie son premier recueil de poèmes, Lys (Lumière), suivi l'année suivante de Græs (Herbe). Elle entre aussitôt dans la cour des grands.   En 1969, le long poème à la fois lyrique et politique :Det (ça) lui vaut une renommée internationale ( à paraître en français en 2018). Puis, elle publie un récit :  Det malede værelse (La Chambre peinte) en 1976, qui évoque la ville de Mantoue à la Renaissance avec pour personnage principal le peintre Andrea Mantegna.

 

Inger Christensen poursuit son œuvre poétique avec la série de poèmes : Alfabet (Alphabet), en 1981, qui allie un parcours alphabétique à la série mathématique de Fibonacci. Si elle s’impose comme poétesse elle publie aussi avec bonheur des nouvelles, des essais, des pièces radiophoniques, des pièces de théâtre et livres pour enfants. Son dernier recueil de poèmes, Sommerfugledalen (La Vallée des papillons), paru en 2016 (galerie A. Arichi), est une couronne de sonnets : un requiem écrit après la mort de son mari Paul Borum. Dès 1978, Inger Christensen est élue à l'Académie danoise et devient membre de l'Académie européenne de poésie en 1995. Elle a été plusieurs fois nominée pour le prix Nobel. Le 29 mai, Janine Poulsen nous présentera La Chambre peinte ( Bruit du temps, 2015) et Alphabet ( Ypsilon, 2014)

Participation aux frais 12 euros  boisson comprise 

Adresse : Femmes-Monde,

8 rue du Commandant Mouchotte 75014 Paris

Tél. :

06.11.88.74.50

 

© 2016 Myriam TOUATI with Wix.com

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus