Journée d'étude de l'association "Femmes Monde" : Mères recomposées

 

Samedi 3 décembre 2016

Le colloque « Mères recomposées » organisé par l’Association Femmes-Monde, en partenariat avec Columbia Global Centers, a été conçu par Annie Richard, Présidente de l’Association Femmes-Monde et auteure (M(m)ère Auto-Essai, L’Harmattan, 2015) et par Danielle Michel-Chich, journaliste et auteure (Lettre à Zohra D. Flammarion, 2012).

 

Avant-propos

Tout part de la question : qu’est-ce qu’être mère ?

 

Mère ? Question d’une brûlante actualité, qui n’est pas réservée aux femmes mais est liée, comme beaucoup de questions dites féministes, au devenir de l’humanité. Pour Françoise Héritier, la fonction procréatrice des femmes est à la source de la « valence différentielle », hiérarchie des sexes universelle en faveur du masculin. Pour Simone de Beauvoir, l’émancipation féminine passe par la liberté de refuser d’être mère, la maternité impliquant une sujétion.

 

Encore aujourd’hui, même maîtresses des moyens contraceptifs et en droit de remplir une fonction publique, les femmes vivent leur condition de mère comme source de tiraillements et de freins pour une carrière personnelle, comme le dit Elisabeth Badinter.

 

Cependant, la fin de l’assignation à être mère est un tournant historique et anthropologique. On peut choisir désormais le moment de la maternité, le nombre de maternités, et on peut aussi refuser d’être mère. Cela produit, dans le féminisme actuel, une autre vision de la maternité qui n’est plus liée à une aliénation, et une valorisation qui n’est plus synonyme de sacrifice.

 

Une réflexion plus sereine est enfin possible, une prise de conscience de la dimension maternelle peut s’élaborer. Il s’agit de dépasser une analyse en termes de constats pour l’ouvrir à d’autres approches.

L’histoire, la sociologie, la psychanalyse, la littérature et l’art nous offrent des éclairages qui permettent de mesurer le changement intervenu lors de ces dernières décennies et les complexités qui en découlent mais aussi l’infinie richesse de cette question qui nous concerne non pas toutes mais bien toutes et tous.

Voici quelques documents à consulter :

 

PROGRAMME :

  • 9h                              Présentation

 

  • 9h15                         PRÉAMBULE : Camille Laurens, écrivaine. 

  • 10h à 11h 15        1ère table ronde   (modératrice : D. Michel-Chich)

DIMENSION HISTORIQUE    

 

- La maternité dans une longue histoire de l’Occident : Michelle Perrot, historienne

- De la mère de Balzac aux mères balzaciennes: Anne Marie Baron, Présidente de la Société des Amis de Balzac

- La rupture des années 70 et le manifeste des « 343» : témoignage de Claudine Monteil, femme de lettres et historienne, auprès de Simone de Beauvoir,
- Libérer la femme dans la mère, la pensée d’Antoinette Fouque: Michèle Idels, avocate, collectif « psychanalyse et politique »

  • 11h15 à 11h30    Échanges avec le public

 

  • 11h30 à 11h45   Lectures par Jean Grimaud, acteur

- La Grenadière, Balzac

- La Mère, Natalia Ginzburg

- Continuer, Laurent Mauvignier

  • 11h45 à 12h15   Diana Quinby

Dessins de grossesse, projection de photos d’oeuvres par l’artiste

  • 12h15 à 13h30   Déjeuner libre

  • 13h30-14h30      2ème table ronde (modératrice : Annie Richard)

                                    DIMENSION SOCIOLOGIQUE ET ANTHROPOLOGIQUE

 

- Mères et maternité dans le contexte de l'assistance médicale à la procréation : le "modèle français" en question, Irène Théry, sociologue

- Mères recomposées: Serge Héfez, psychiatre

- La non-maternité, ultime liberté ? : Camille Froidevaux-Metterie, professeure de science politique à l’Université de Reims Champagne et membre de l’Institut universitaire de France

- Etre mère : le tabou du regret ?" Présentation de l’étude d’Orna Donath par Danielle Michel-Chich.

  • 14h30 à 14h45   Échanges avec le public

  • 14h45 à 15h Lectures par jean Grimaud, acteur

 

La Maternité,          Mathieu Simonet

Devant ma mère, Pierre Pachet

Ça va, maman ? Gloria Mina ( enregistrement Avignon Off 2015)

 

  • 15h à 15h30 Pause café            

  • 15h30 à 17h   3ème table ronde (modératrice : D. Michel-Chich)
    DIMENSION SYMBOLIQUE

 

-Mère symbolique, penser la maternité : Mireille Azzoug, Directrice honoraire de l’Institut d’Etudes européennes et Annie Richard, auteure et présidente de Femmes Monde

- (Mères), de Colette à l’AJAR : Carmen Boustani, professeure à l’ Ecole doctorale de l’Université libanaise( Beyrouth).

-Revoir le mythe de Médée : Jacqueline Rousseau-Dujardin, psychiatre, psychanalyste

-La dernière leçon, Noëlle Châtelet , écrivaine

  • 17h à 17h15         Échanges avec le public

  • 17h15 à 17h45  Lectures  par Jean Grimaud et Valérie Aubert, comédienne et metteure en scène ( qui joue Enfance de Nathalie Sarraute au Petit Montparnasse, Paris, du 16 octobre au 31 décembre)

 

Le grand Repas, Gisèle Prassinos

Lettres à sa fille, Sido,

Enfance, Nathalie Sarraute

Le corps de ma mère, Fawsia Zouari

La dernière leçon, Noëlle Châtelet

Le Ventre des femmes, Maïa Brami

  • 17h45 à 18h15   Conclusion générale (A. Richard et D. Michel-Chich

  • 18h15 à 18h30   Échanges avec le public

  • 18h30  Apéritif-signature des livres des intervenant(e)s​

Adresse : Femmes-Monde,

8 rue du Commandant Mouchotte 75014 Paris

Tél. :

06.11.88.74.50

 

© 2016 Myriam TOUATI with Wix.com

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus